Sélectionner une page

Il s ‘agit d’un papillon nocturne aux ailes blanches bordées de brun.

Les chenilles se nourrissent exclusivement de buis (Buxus), dont elles consomment les feuilles et l’écorce. En l’absence de prédateurs, les chenilles peuvent provoquer des dégâts très importants pouvant aller jusqu’à la défoliation totale de leurs plantes-hôtes.

Dans le cadre de la lutte contre la pyrale du buis, la combinaison de plusieurs méthodes de lutte est primordiale afin d’agir sur les populations de l’insecte tout au long de son cycle. A partir de fin mars jusqu’à fin octobre (cette espèce ayant 2 à 3 générations par an) il est recommandé d’installer des pièges à phéromones de manière à détecter les premiers vols et optimiser le positionnement d’une éventuelle lutte biologique avec la bactérie Bacillus thuringiensis spp kurstaki. Les traitements à l’aide de cette bactérie sont en effet à effectuer 8 à 10 jours après les premières captures de papillons.
Ces moyens de lutte sont disponibles auprès de BIOVA, 3 rue Ariane, Parc technologique du canal, Bât B, CS 82245, 31522 RAMONVILLE ST AGNE CEDEX, Tél. 05.62.19.22.30, Mail : contact@biova-france.fr, site internet : www.biova-france.fr

Dans le cas de buis infestés peu nombreux et de petites tailles une lutte mécanique peut être envisagée :

  • en coupant les parties de la plante infestée
  • ou en secouant les buis, les chenilles (non urtiquantes) ainsi tombées au sol seront récupérées et détruites.

 

Plaquette ici : pyrale du buis

Pin It on Pinterest